placeholder
and
and

Your email was sent successfully. Check your inbox.

An error occurred while sending the email. Please try again.

Proceed reservation?

Proceed order?

Export
Filter
Document type
Language
Year
  • 1
    Language: English
    In: Annals of botany, 2008-11-01, Vol.102 (5), p.667-674
    Description: • Background and Aims Studies on xylogenesis focus essentially on the stem, whereas there is basically no information about the intra-annual growth of other parts of the tree. As roots strongly influence carbon allocation and tree development, knowledge of the dynamics of xylem production and maturation in roots at a short time scale is required for a better understanding of the phenomenon of tree growth. This study compared cambial activity and xylem formation in stem and roots in two conifers of the boreal forest in Canada. • Methods Wood microcores were collected weekly in stem and roots of ten Abies balsamea and ten Picea mariana during the 2004-2006 growing seasons. Cross-sections were cut using a rotary microtome, stained with cresyl violet acetate and observed under visible and polarized light. The number of cells in the cambiai zone and in differentiation, plus the number of mature cells, was counted along the developing xylem. • Key Results Xylem formation lasted from the end of May to the end of September, with no difference between stem and roots in 2004-2005. On the contrary, in 2006 a 1-week earlier beginning of cell differentiation was observed in the stem, with cell wall thickening and lignification in roots ending up to 22 d later than in the stem. Cell production in the stem was concentrated early in the season, in June, while most cell divisions in roots occurred 1 month later. • Conclusions The intra-annual dynamics of growth observed in stem and roots could be related to the different amount of cells produced by the cambium and the patterns of air and soil temperature occurring in spring.
    Subject(s): Trees ; Xylem ; Tree growth ; Tracheids ; Cell walls ; Plant roots ; Cambium ; Stems ; Cellular differentiation ; Growth rings ; Cell Count ; Plant Roots - cytology ; Abies - cytology ; Xylem - cytology ; Analysis of Variance ; Time Factors ; Picea - growth & development ; Plant Stems - cytology ; Abies - growth & development ; Xylem - growth & development ; Cell Differentiation ; Picea - cytology ; Plant Roots - growth & development ; Plant Stems - growth & development ; Index Medicus ; lignification ; xylem ; Abies balsamea ; cell differentiation ; cambium ; cell wall thickening ; boreal forest ; root ; Original ; Picea mariana ; stem
    ISSN: 0305-7364
    E-ISSN: 1095-8290
    Source: Academic Search Ultimate
    Source: PubMed Central
    Source: Alma/SFX Local Collection
    Source: Oxford Journals 2016 Current and Archive A-Z Collection
    Source: © ProQuest LLC All rights reserved〈img src="https://exlibris-pub.s3.amazonaws.com/PQ_Logo.jpg" style="vertical-align:middle;margin-left:7px"〉
    Library Location Call Number Volume/Issue/Year Availability
    BibTip Others were also interested in ...
  • 2
    Language: English
    In: Annals of forest science., 2010-01, Vol.67 (4), p.402-402
    Description: • The anatomical differences of mature black spruces and balsam firs were examined at stem and root level in order to characterize their wood properties at cellular level and link these differences to climate. • Anatomical variability of these species was evaluated in relation to climate data gathered from 2001 to 2004 during the cell enlargement (CE) and wall thickening and lignification (WTL) phases. Lumen area, single cell wall thickness and total tracheid radial diameter were analyzed and regrouped into earlywood and latewood. • Results from a principal component analysis (PCA) indicated that both first eigenvectors account for 82% and 90% of total variance for CE and WTL respectively. These component factors revealed that precipitation, humidity and number of days with precipitation significantly influence the lumen area (p = 0.0168) and radial cell diameter (p = 0.0222) in earlywood. Significant differences were registered between species and tree parts (stem and root) for the lumen area, radial cell diameter and cell wall thickness in both earlywood and latewood. • In our study, black spruce exhibited smaller tracheid size in both stem and roots compared to balsam fir. Furthermore, the lower amount of tracheids produced during the growing season and higher proportion of latewood ensure a higher wood density of black spruce. The influence of temperature on earlywood formation is significant, whereas no influence was observed on latewood. • Les différences anatomiques au niveau de la tige et du système racinaire d’épinettes noires et de pins gris matures ont été examinées afin de caractériser la qualité de leur bois au niveau cellulaire et de le relier aux conditions climatiques. • Les propriétés anatomiques de ces espèces ont été évaluées en relation avec des variables climatiques compilées au cours des années 2001 à 2004 durant la phase d’élargissement des cellules (CE) et celle de l’épaississement et de la lignification des parois (WTL). L’aire du lumen, l’épaisseur des parois ainsi que le nombre total de trachéides au niveau du diamètre radial des cellules ont été analysés et regroupés selon le bois final et le bois initial. • Les résultats issus d’une analyse en composantes principales (PCA) ont révélé que les deux premiers facteurs (eigenvector) représentent 82 % et 90 % de la variance totale de CE et de WTL respectivement. Ces composantes ont indiqué que la précipitation, l’humidité et le nombre de jours avec pluie influencent significativement la formation de l’aire du lumen (p = 0.0168) et le diamètre radial des cellules (p = 0.0222) dans le bois initial. Des différences significatives ont aussi été enregistrées entre les espèces et les parties de l’arbre pour l’aire du lumen, le diamètre radial des cellules et l’épaisseur des parois dans le bois initial comme dans le bois final. • Dans notre étude, l’épinette noire a présenté dans les tiges et les racines des trachéides de plus petite dimension contrairement au sapin baumier. De plus, la faible quantité de trachéides produite durant la saison de croissance combinée à une proportion plus grande de bois final confère à l’épinette noire une densité de bois plus élevée. Une influence significative de la température a été enregistrée sur la formation du bois initial.
    Subject(s): diamètre radial des cellules ; cell wall thickness ; épaisseur de la paroi ; boreal forest ; climatic parameters ; Tree Biology ; paramètres climatiques ; Life Sciences ; Environment, general ; aire du lumen ; radial cell diameter ; forêt boréale ; Wood Science & Technology ; Forestry ; Forestry Management ; lumen area ; Fundamental and applied biological sciences. Psychology ; Biological and medical sciences ; Agricultural sciences ; Silviculture, forestry
    ISSN: 1286-4560
    E-ISSN: 1297-966X
    Source: Alma/SFX Local Collection
    Library Location Call Number Volume/Issue/Year Availability
    BibTip Others were also interested in ...
  • 3
    Language: French
    Description: Le sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill.) et l'épinette noire (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) sont deux espèces très fréquentes dans la forêt boréale. En plus d'avoir de l'importance au niveau écologique, ces deux conifères ont un rôle économique considérable pour l'industrie forestière du Québec. Actuellement, très peu d'informations sont disponibles sur la croissance intra annuelle dans les tiges et les racines, ainsi que sur les variables environnementales qui l'influencent. Cette étude a comme objectif de comparer l'activité cambiale et la xylogenèse entre les tiges et les racines chez le sapin baumier et l'épinette noire. Au cours des saisons de végétation 2004, 2005 et 2006, des micro carottes de bois ont été récoltées à chaque semaine, de façon répétitive, dans la forêt d'enseignement et de recherche du lac Simoncouche, pour étudier la chronologie et la dynamique de la xylogenèse des trachéides. Ces micro carottes ont été coupées au microtome pour déterminer et dénombrer les trachéides dans chacune des phases de la formation du xylème, soit le nombre de cellules dans la zone cambiale, en phase d'élargissement radial, en formation des parois secondaires (ou lignification) et les cellules matures. Au cours des premiers jours d'échantillonnage au début du mois de mai, une augmentation du nombre de cellules dans la zone cambiale est observable, ce qui suggère un début d'activité cambiale à cette période de l'année. Chez les deux espèces, le début de l'apparition de trachéides en élargissement radial dans le xylème est survenu simultanément entre les tiges et les racines, i.e. en moyenne du 19 au 31 mai. Chez le sapin baumier et l'épinette noire, la division cellulaire s'est prolongée d'environ 10 jours de plus dans les racines pour se terminer en moyenne du 18 au 29 août, comparativement aux tiges chez qui elle se termine en moyenne du 8 au 21 août. A la mi-juillet, environ 75-80% des trachéides du xylème des tiges sont déjà produites, comparativement aux racines chez qui il y a seulement 50% des trachéides du xylème de produites à la même période. Chez les deux espèces, l'initiation de la lignification s'est amorcée en premier lieu dans les tiges (i.e. en moyenne vers le 7 juin) versus dans les racines (i.e. en moyenne vers le 19 juin), mais la terminaison de la lignification a été similaire entre les deux espèces et les parties aériennes et souterraines. Il semble y avoir des différences physiologiques entre le cambium vasculaire des tiges et des racines. L'obtention de seuils de température a permis de constater que l'initiation de la production de trachéides dans le xylème au début de la saison de croissance petit se faire à des températures différentes d'une année à une autre.
    Subject(s): Forestry ; Ecology
    ISBN: 0494375310
    ISBN: 9780494375310
    Source: ProQuest Dissertations & Theses Global
    Source: © ProQuest LLC All rights reserved〈img src="https://exlibris-pub.s3.amazonaws.com/PQ_Logo.jpg" style="vertical-align:middle;margin-left:7px"〉
    Library Location Call Number Volume/Issue/Year Availability
    BibTip Others were also interested in ...
  • 4
    Language: French
    Description: Le sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill.) et l'épinette noire (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) sont deux espèces très fréquentes dans la forêt boréale. En plus d'avoir de l'importance au niveau écologique, ces deux conifères ont un rôle économique considérable pour l'industrie forestière du Québec. Actuellement, très peu d'informations sont disponibles sur la croissance intra annuelle dans les tiges et les racines, ainsi que sur les variables environnementales qui l'influencent. Cette étude a comme objectif de comparer l'activité cambiale et la xylogenèse entre les tiges et les racines chez le sapin baumier et l'épinette noire. Au cours des saisons de végétation 2004, 2005 et 2006, des micro carottes de bois ont été récoltées à chaque semaine, de façon répétitive, dans la forêt d'enseignement et de recherche du lac Simoncouche, pour étudier la chronologie et la dynamique de la xylogenèse des trachéides. Ces micro carottes ont été coupées au microtome pour déterminer et dénombrer les trachéides dans chacune des phases de la formation du xyîème, soit le nombre de cellules dans la zone cambiale, en phase d'élargissement radial, en formation des parois secondaires (ou lignification) et les cellules matures. Au cours des premiers jours d'échantillonnage au début du mois de mai, une augmentation du nombre de cellules dans la zone cambiale est observable, ce qui suggère un début d'activité cambiale à cette période de l'année. Chez les deux espèces, le début de l'apparition de trachéides en élargissement radial dans le xylème est survenu simultanément entre les tiges et les racines, i. e. en moyenne du 19 au 31 mai. Chez le sapin baumier et l'épinette noire, la division cellulaire s'est prolongée d'environ 10 jours de plus dans les racines pour se terminer en moyenne du 18 au 29 août, comparativement aux tiges chez qui elle se termine en moyenne du 8 au 21 août. À la mi-juillet, environ 75-80% des trachéides du xylème des tiges sont déjà produites, comparativement aux racines chez qui il y a seulement 50% des trachéides du xylème de produites à la même période. Chez les deux espèces, l'initiation de la lignification s'est amorcée en premier lieu dans les tiges (i. e. en moyenne vers le 7 juin) versus dans les racines (i. e. en moyenne vers le 19 juin), mais la terminaison de la lignification a été similaire entre les deux espèces et les parties aériennes et souterraines. II semble y avoir des différences physiologiques entre le cambium vasculaire des tiges et des racines. L'obtention de seuils de température a permis de constater que l'initiation de la production de trachéides dans le xylème au début de la saison de croissance peut se faire à des températures différentes d'une année à une autre.
    Subject(s): Biologie et autres sciences connexes ; Foresterie et sciences du bois
    Source: Constellation (Université du Québec à Chicoutimi)
    Library Location Call Number Volume/Issue/Year Availability
    BibTip Others were also interested in ...
Close ⊗
This website uses cookies and the analysis tool Matomo. More information can be found here...